Non au voyage de la confusion et de la soumission !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

cropped-logo-lumiereslaiques.jpg
img_0750téléchargement

 

Nous apprenons par la presse que messieurs Wauquier (Président de la Région Rhône-Alpes-Auvergne), Collomb (Président de la Métropole de Lyon, Maire de Lyon), Guilloteau (Président du Conseil Départemental Rhodanien), une nouvelle « sainte trinité », comptent se rendre au Vatican pour un pèlerinage et rencontrer le Pape. Ils seraient accompagnés de 260 « apôtres » élus de la République. Ils répondraient à une invitation du Cardinal Barbarin dans le cadre du jubilé de la « miséricorde ». Auraient-ils tant de choses à se faire pardonner ?

Cette initiative bafoue une fois de plus nos institutions et la laïcité !

Doit on leur rappeler qu’ils sont les mandataires du peuple souverain et que c’est à lui et à lui seul qu’ils doivent rendre compte ?

Doit-on rappeler que le cardinal Barbarin avait déclaré lors des débats du mariage pour tous que « la première page de la Bible a un peu plus de force et de vérité qui traversera les cultures et les siècles que les décisions circonstancielles ou passagères d’un Parlement », « que le Parlement n’était pas Dieu le père? » Piétinant et insultant ainsi la démocratie et de la République française.

Dans une période où nous sommes confrontées à une montée des violences religieuses et où il est demandé à l’islam de se laïciser cette initiative instille une confusion dangereuse dans note société ! Demain iront-ils en pèlerinage à la Mecque ou à Jérusalem, où iront ils voir Raël ?

 

Nos élus rencontreraient le Pape qui les aiderait « à trouver des réponses à propos des décisions qu’ils doivent prendre ». Il est vrai que le Vatican (issu d’un accord avec Mussolini) est le seul « Etat théocratique » de l’Europe, où il n’y a pas de syndicats, de presse libre, de Code du Travail, d’élections. Un Etat avec un dirigeant qui n’est pas choisi par les citoyens. Serait ce genre de modèle politique l’aspiration profonde de nos élus ?

Le Cercle Maurice Allard, Le Poing Commun et le Comité 1905 constatent qu’il fut un temps où même les rois essayaient de limiter l’influence de l’Eglise et son pouvoir. La République fut une contestation du pouvoir du Roi et des cléricaux.

Triste et dramatique époque que de voir des élus courir au Vatican pour prendre des conseils politiques auprès du Pape. Nous demandons aux élus des trois collectivités de désapprouver cette allégeance et de veiller à ce que des fonds et moyens publics ne finance pas cette mascarade.

Le Cercle Maurice Allard, Le Poing Commun et le Comité 1905 condamnent ce voyage de soumission à une religion qui constitue nouvelle atteinte à la laïcité. Nos élus, coutumiers dans cette violation, remettent en cause la paix civile mélangeant les questions politiques et les religions. Ils devront rendre compte devant l’histoire. Souhaitons que ce ne soit pas après le chaos !

 

Lumières Laïques – Cercle Maurice Allard

Le Poing Commun

Comité  1905

Publicités