Du fanatisme à la barbarie, il n’y a qu’un pas

C’est avec cette phrase de Diderot, philosophe des Lumières, que nous dénonçons le retour de l’obscurantisme et du fanatisme meurtrier religieux.

A Orlando, ce sont 49 victimes tuées à bout portant, leurs seuls « torts » ? Faire la fête, s’amuser et être homosexuels. Nous savons que les textes de toutes les religions sont remplis de passages homophobes, nous savons aussi que de nombreux théologiens actuels tiennent des propos homophobes réclamant leur mise à mort. Ainsi, le prêcheur musulman Youssef Al-Qaradawi déclare que les homosexuels sont «transgresseurs, ignorants, excessifs, dépravés et criminels ». Puis, il s’interroge « Est-ce que les deux partenaires reçoivent le châtiment du fornicateur ? Est-ce que l’on tue l’actif et le passif ? Par quel moyen les tuer ? Est-ce avec un sabre ou par le feu, ou en les jetant du haut d’un mur ? Cette sévérité qui semblerait inhumaine n’est qu’un moyen pour épurer la société islamique de ces êtres nocifs qui ne conduisent qu’à la perte de l’humanité ». Rappelons que ce prêcheur est un des plus grand du monde musulman, il a une émission sur la chaîne Al-Jazira, il a écrit de nombreux livres, il est l’un des gourous de l’UOIF et préside le Conseil européen de la fatwa. Si DAESH jette les homosexuels du haut d’un immeuble, en Iran on les pend, en Arabie Saoudite on les décapite. Les Etats religieux condamnent au nom de Dieu et de ses lois l’homosexualité. Ce criminel a donc bien agi au nom de la religion.

En France, ce sont deux citoyens qui ont été tué chez eux devant leur enfant. Tués car policiers, tués car représentant d’un Etat laïque, Républicain et démocrate. Tout ce que déteste ce genre de fanatique qui ne rêvent que de tuer tous ceux qui pensent et vivent différemment, il voulait « nettoyer ce pays de kouffars (infidèles)». Leur but est de mettre en place un régime théocratique et barbare.
Le Cercle Maurice Allard-Lumières Laïques tiens à rendre hommage à toutes ces victimes et condamne fermement les doctrin qes religieuses qui cautionnent tous ces crimes. La liberté ne se négocie pas. Nous continuerons notre combat pour une société libre, fraternelle et laïque.

Régis Boussières
Président du Cercle Maurice Allard-Lumières laïquest

Publicités